L’ÉQUIPE PANTIN

La commune de Pantin est située au Nord-Est de la ville Paris dont elle est limitrophe. Le parc de la Villette, le canal de l’Ourcq ou encore le RER E et les métros 5 et 7 font la connexion entre les deux villes. Le territoire est marqué par de grandes emprises ferroviaires et le cimetière de Pantin-Bobigny qui occupent près d’un cinquième de la superficie de la ville. Plusieurs quartiers sont identifiables comme les Quatre Chemins, les Courtillères, le Haut Pantin, le Petit Pantin, Hoche ou Mairie-Ourcq. Ici, le travail est engagé à l’échelle de la ville, en partenariat avec Le Lab’, structure municipale dédiée aux 16-25 ans qui débute un grand travail de réflexion visant à mieux connaître son public pour mieux ajuster les actions qui leur sont proposées.

Coline Cardi

Maître de conférence en sociologie

Maître de conférences à l’Université Paris 8 et chercheuse au Cresppa-CSU, ses travaux portent sur le genre et la déviance. Elle a notamment codirigé avec Geneviève Pruvost l’ouvrage Penser la violence des femmes, La Découverte, 2012. Elle a dirigé, avec Marie-Hélène Bacqué et Julie-Anne Boudreau, une recherche franco-québecoise sur le rapport des jeunes aux quartiers populaires.

Étudiants en Master 2 Urbanisme et Aménagement du territoire l’Université Paris Nanterre

Etienne CADOUX, Matthieu GARANCHER, Sonarria FRECHOU, Warda HADJEB, Balthazar BRAUN, Margaux FLOCH’, Nourredine CHERIEF

Nous répondons à une commande du Lab, structure municipale de la Ville de Pantin qui s’adresse aux jeunes de 17-25 ans. Ses missions tournent autour de l’accueil et l’accompagnement des jeunes, des associations et prend la forme d’une pépinière d’initiatives depuis 2013. Après cinq ans d’existence du Lab, notre mission est de faire des propositions à cette structure en vue de son amélioration, en établissant préalablement un diagnostic de la jeunesse pantinoise. Nos grands champs de réflexion sont: les pratiques du quartier/ville, les mobilités, les représentations individuelles et collectives de la ville/quartier, et les relations sociales à travers une capsule sociologique. Cette commande s’intègre plus largement dans le programme de recherche participative POP-PART qui vise à étudier les quartiers populaires au prisme de la jeunesse.

Jeanne Demoulin

Post-doctorante sur le projet POP-PART

Post-doctorante sur le projet POP-PART. Elle travaille sur la participation des habitants dans les quartiers populaires en mettant en pratique des démarches de recherche participative. Elle a notamment publié La gestion du logement social. L’impératif participatif (PUR, 2016).

Pauline Portefaix

Étudiante en urbanisme à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne au niveau master

Elle s’intéresse aux enjeux sociaux et politiques de la démocratie participative dans la gestion urbaine des quartiers populaires. Sa première recherche s’est portée sur l’étude des dispositifs participatifs impliquant les jeunes des quartiers populaires aux Pays-Bas (dans les villes d’Utrecht, d’Amsterdam et de la Haye) en essayant d’appréhender leur portée dans la transformation des rapports sociaux et des modes de gouvernance urbaine autour de la notion d’empowerment. En poursuivant l’étude des enjeux de la participation citoyenne et des transformations des quartiers populaires, elle s’intéresse actuellement aux usages que des jeunes des quartiers populaires font de l’espace numérique à partir de leurs ancrages territoriaux et de leurs trajectoires individuelles et collectives.

Le Lab’

Association

Espace dédié aux 16-25 ans, il permet aux jeunes de participer ou de s’engager entre eux ou avec l’équipe municipale dans la réalisation de projets personnels ou collectifs. Il permet également, de s’informer et s’informer et se préparer à chercher des jobs d’été, des stages en entreprise, rediger des lettres de motivations et des CV.

Claudette Lafaye

Maître de conférences en sociologie

Bio à venir.